La marche silencieuse

Vaasil Belach est le premier ouvrier de sous-traitance à décéder des suites de la catastrophe nucléaire du Tricastin. Sa maladie n’est pas encore reconnue par le secteur : aujourd’hui, ses amis se rassemblent devant le réacteur en démantèlement de la centrale de Brennilis. À l’ordre du jour : marcher et

Le songe d’une nuit d’été

Miguel travaillait au Tricastin le 8 juillet 2018. De cette funeste journée, il ne se rappelle que de la chaleur et du silence le soir de l’explosion. Il n’a cependant pas totalement tiré un trait sur le nucléaire civil. Aujourd’hui il aide à la création du musée-mémorial de Lemoniz au Pays-Basque.  Originaire

EDF : une nationalisation sans étincelles

La nouvelle n’aura surpris personne : trois ans après l’avoir recapitalisé à hauteur de trois milliards d’euros, l’Etat s’apprête à nationaliser purement et simplement EDF. L’énergéticien, dont la valeur en Bourse avait fondu quelques jours après la catastrophe du 8 juillet (sa cotation avait même été suspendue pendant deux mois

La petite maison dans le P.A.R.I.

Elle est pillarde depuis près de trois mois. Il était chargé de l’extinction du coeur radioactif. Leur colocation est en passe de se transformer en communauté de “stayers”, au coeur du Périmètre à Accès Réservé ou Interdit (PARI).   Il y a d’un côté Sarah, qui habitait dans la zone avant sa

Des robots pour liquider le Tricastin

Pierre et Marie se déplacent à vitesse lente sur une piste de gravier. Leur métier : “liquidateurs”. En rampant, ils avancent dans le réacteur n°2 de la centrale du Tricastin, découpent au laser le coeur du réacteur, et ramènent les déchets pour évacuation.   Fleurons de l’électronique dont on aurait bien évité

Top