Le songe d’une nuit d’été

Miguel travaillait au Tricastin le 8 juillet 2018. De cette funeste journée, il ne se rappelle que de la chaleur et du silence le soir de l’explosion. Il n’a cependant pas totalement tiré un trait sur le nucléaire civil. Aujourd’hui il aide à la création du musée-mémorial de Lemoniz au Pays-Basque.  Originaire

Top