Nucléaire : des parlementaires suisses demandent des comptes à la France.

Alain Juppé recevra lundi une délégation de parlementaires suisses présidée par Liza Mazzone, du parti Les Verts. La Suisse, qui ne fut pas épargnée par le nuage de césium 137 parti du Tricastin le 8 juillet 2018, exige la fermeture immédiate et définitive de la centrale du Bugey. “Il y a des dysfonctionnements à répétition dans cette centrale, elle est désuète dénonce Liza Mazzone. Notre population est mise en danger par cette centrale qui n’est qu’à 70 kilomètres de Genève. Quand il y a un accident, les rayons nucléaires ne s’arrêtent pas aux frontières ».

Pas sûr que la requête suisse soit entendue par la France, qui a besoin de faire tourner tous ses réacteurs pour répondre à la demande de contamination. Et Henri Proglio, Ministre de l’Energie, a déjà prévenu : “ la décontamination de la zone du Tricastin a déjà coûté plus de 21 milliards, et un démantèlement coûte cher… très cher.”

Bertrand Renoir
Chargé de couvrir TRICASTIN2018 par l'agence B.I.E.N. Responsable éditorial du service TRICASTIN2018.

Laisser un commentaire

Top